Comment créer sa vie dans le monde d’aujourd’hui?

Article écrit par maman de Chacha

Le 23 septembre 2018, amour et moi avons assisté à la conférence de Lise BOURBEAU, à Aix-les-Bains. Pour ceux qui ne la connaisse pas, elle vient du Québec et c’est une pionnière en matière de développement personnel. Elle offre des outils et des moyens concrets pour aider les gens à améliorer leur qualité de vie et ce, quotidiennement. Elle a écrits plusieurs livres et donne des conférences partout dans le monde. Je dois avouer que ses livres « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même » et « Ecoute ton corps : ton plus grand ami sur la terre » m’ont beaucoup aidé dans mon développement personnel. C’est pourquoi, nous avions hâte de vous faire partager un petit résumé de cette conférence qui avait pour thème:

COMMENT CRÉER SA VIE DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI ?

Pour commencer, c’est quoi au juste le monde d’aujourd’hui ?

Ce que j’ai retenu des mots de Lise, c’est que nous vivons dans un monde qui fait face à plus de changement que jamais auparavant dans l’histoire. On a accès à des connaissances dans beaucoup de domaines et à une médecine avancée, mais aussi au bonheur et à la paix si on le décide. On a un très grand choix dans tout, de la nourriture chimique ou naturelle, de la médecine chimique ou naturelle, vivre dans la nature au grand air ou en ville avec plus de pollution, écouter des émissions violentes ou d’autres qui nous font du bien. On a le choix de croire aux mauvaises nouvelles et d’avoir peur ou bien de se concentrer sur la vie paisible et heureuse que nous voulons. En ayant tant de choix, on s’étourdit ou se divertit facilement avec des activités inutiles, de l’alcool, de la drogue, des médicaments, des jeux et surtout avec la technologie. Un monde où l’humain vit dans un tourbillon qui l’empêche d’être conscient et de sentir ce qu’il vit.

Pourquoi tant de changements ?

L’Ère du Verseau, comme toute nouvelle ère ou époque, apporte beaucoup de changements. Nous passons d’un monde religieux à un monde spirituel. Être spirituel, c’est avoir la certitude que tout ce qui vit est une expression de DIEU. Dieu, c’est une énergie créatrice qui s’exprime à travers tout ce qui vit dans tous les univers du monde. Cette nouvelle énergie du Verseau est caractérisée par 3 aspects importants: les grands changements, l’accélération du temps et surtout se laisser diriger par l’intelligence.

C’est quoi l’intelligence? Être intelligent, c’est être conscient des conséquences possibles de tous nos choix et décider selon ce qui peut nous apporter les meilleures conséquences. La simplicité et la cohérence sont des critères de l’intelligence. Quand on se complique la vie, on vit à l’opposé de l’ère nouvelle, ce qui aide rapidement à diminuer notre énergie.

Voici quelques questions qui démontrent les peurs les plus courantes d’aujourd’hui?

  • Que vont devenir nos enfants et quel genre d’avenir auront-ils en étant si dépendants de l’informatique et surtout sur-informés sur tout, incluant le sexe et la violence ?
  • Où en serons-nous dans 20 ans avec le contrôle des données informatiques et l’augmentation de robots, les véhicules sans conducteur, les imprimantes 3D, etc.?
  • Pourquoi y a-t-il autant de maladies importantes alors que la science fait de grands progrès ?
  • Pourquoi y a-t-il autant de terrorisme ?

Pourquoi les changements créent-ils autant de peur ?

Autrefois les gens se sentaient en sécurité dans la stabilité, ils vivaient dans l’ère des Poissons alors que nous sommes maintenant dans l’ère du Verseau. Les gens, souvent de façon inconsciente, préfèrent vivre dans un monde connu qui n’est pas agréable, plutôt que d’aller vers un monde inconnu qui pourrait être plus agréable. Les changements trop rapides nous déstabilisent.

D’où viennent ses peurs ?

De l’ego qui prend du pouvoir à grande vitesse, la vitesse de cette nouvelle époque.

De l’ego qui a une peur bleue des changements, car il ne vit que dans le passé. Plus que jamais, l’ego a peur de perdre le rôle de diriger notre vie, car une grande intelligence nous est maintenant disponible pour écouter notre cœur plutôt que lui. Il fait tout pour que nous ne soyons pas trop conscients.

Je précise que d’après Lise, c’est bien de donner un petit nom à son ego! Le nom doit être neutre. Pour ma part, je n’ai pas encore réfléchi à ce petit nom!!!

Voici quelques questions pour devenir plus conscient ?

  • Est-ce que je deviens motivé seulement à travers la peur ou la perte ?
  • Est-ce que j’attends d’être malade avant d’apprécier le miracle de la vie ?
  • Dois-je faire quelque chose d’exceptionnel avant de me féliciter ?
  • Dois-je attendre que mon partenaire quitte pour réaliser combien je l’aime et combien je peux apprendre sur moi grâce à lui/elle ?
  • Est-ce que je remets à plus tard de vivre ce que je veux vivre, car je me dis que j’ai tout le temps au monde ?
  • Est-ce que j’écoute les machines dites intelligentes ou si j’écoute mes sentiments et besoins ?
  • Est-ce que je laisse mes dépendances diriger ma vie au lieu de répondre à mes vrais besoins ?
  • Ai-je besoin d’apprendre que je risque de perdre quelqu’un ou quelque chose avant d’en avoir profité ?

Les effets nocifs des peurs

Émotions, inquiétude, obsessions
Sommeil non réparateur
Sentiment d’impuissance
Affectent nos relations
Prennent beaucoup de notre réserve d’énergie
Affaiblissent le système immunitaire et rendent plus fragiles aux maladies
On devient plus influençable, dépendant des autres, de l’extérieur et de substances. Plus on est dépendant, moins on peut sentir, donc moins on peut être intuitif. Plus on est dépendant, moins on s’aime et plus on vit dans la peur.

Voici un outil pour gérer ses peurs et trouver le besoin qui se cache derrière.

Exemple : « La peur de manquer d’argent. »

  1. Cette peur empêche quoi dans ma vie (avoir et être) ?
    • avoir : m’empêche de travailler moins pour avoir plus de temps pour moi.
    • être : m’empêche d’être moins fatiguée.
  2. Cela m’empêche d’être quoi ?
    • rassurée, confiante et énergique.
  3. Si j’osais être 1 (moins travailler, plus de temps pour moi donc moins fatiguée) et 2, de quoi ai-je peur pour moi ?
    • de manquer d’argent pour la famille.
  4. Et si cette peur (3 – manque d’argent) se manifestait, de quoi aurais-je peur d’être jugée par les autres ou par moi-même ?
    • d’être jugée de fainéante ou irresponsable.

CONCLUSION

Le besoin de mon âme c’est d’être rassurée (point 2).

Ma croyance : être rassurée (point 2) équivaut à être irresponsable (point 4)

L’étape la plus importante est de se donner le droit d’être parfois (point 2) et parfois (point 4) et de se rappeler que nous avons tous des aspects humains positifs et négatifs.

Facile n’est-ce pas ? Je vous autorise à vous masser les tempes afin de faire passer le mal de tête que cette explication aurait pu vous engendrer.

Moyens à utiliser pour mieux faire face au monde d’aujourd’hui :

Prendre le temps d’apprécier tout ce qui existe afin d’être heureux chaque jour. Terminer la journée avec de la gratitude pour chaque petit bonheur de la journée.
Se souvenir qu’il est impossible de tout contrôler, que notre pouvoir ne peut être utilisé que pour nous-même et non à l’extérieur de nous.
S’écarter de notre zone de confort régulièrement, ce qui implique d’être plus conscient des dépendances qui dirigent notre vie.
Le plus souvent possible, se poser des questions comme les suivantes pour être plus conscient.

Comment est-ce que je me sens dans cette situation ou avec cette personne?
Qu’est-ce que je veux pour moi? Qu’est-ce qui m’enthousiasmerait?
Ce que je suis en train de penser m’amène-t-il vers ce que je veux ou non?
Quelles sont les conséquences possibles de cette décision?

Utiliser l’outil suggéré pour découvrir notre besoin profond derrière une peur.
Dialoguer avec notre ego quand nécessaire en acceptant sa bonne intention de vouloir nous aider, même s’il n’est pas conscient que nous n’avons plus besoin de ce genre d’aide.
Se donner le temps nécessaire pour faire des progrès vers nos besoins peu à peu en se donnant le droit d’être humain.

Se souvenir que plus on s’accepte dans ce qu’on ne veut pas être, plus on devient ce qu’on veut être, ce qui est un signe d’amour de soi.

Notre avenir sera à l’image de ce que nous SOMMES chaque jour et non de ce que nous AVONS ou de ce que nous FAISONS. Seul l’instant présent est réel, le reste est teinté des croyances de l’ego.

Bon ben en gros après cette conférence, on s’est rendu compte qu’on était sur la bonne voie du bonheur et que le tour du monde était vraiment une urgence existentielle pour nous! J’ai 22 mois pour dompter mon ego et prendre des bonnes habitudes pour mieux faire face au monde d’aujourd’hui. Je m’aperçois que ça fait des années que je me fais bouffer par mes peurs qui se dissipent gentiment depuis seulement une année. Mon ego y est pour beaucoup et je m’en vais lire quelques livre à ce sujet… Et surtout, notre vie va rimer avec SIMPLICITE!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s