Le choix des pays.

Préparatifs!

Ah! Le choix des pays. Une grande aventure.

Tout d’abord, restons pragmatique, on ne pourra pas faire le tour de tous les pays du monde. Déjà parce qu’il y en a trop (selon l’ONU, il y en a 197, plus quelques états non-reconnus).

Bref, en 365 jours de voyage c’est légèrement un tout petit peu trop. Ensuite, il y’a des pays qu’on ne veut pas visiter. En gros, tous les pays où il fait trop froid. Et là, on sera intransigeant. 1er critère : pas de pays où ça caille, sauf peut-être Ushuaïa. 2ème critère : que des pays qui savent ce que veut dire le mot « soleil ». 3ème critère, pas d’Amérique du Nord (ce continent fera l’objet d’un voyage à part), pas d’Europe (ce continent est réservé pour les vacances pendant les années « normales »), pas d’Afrique (on est parti à Cape Town en février 2018 et nous réservons un voyage uniquement pour le Botswana et la Namibie), pas d’Antarctique (car ça caille et par conséquent, ça va à l’encontre du 1er critère) et voilà.

Dans un premier temps, nous voulions commencer par le Brésil. Donc, j’ai fait tout un joli itinéraire à l’aide de l’excellent site a-contresens en prenant soin de choisir les meilleures saisons, les moyens de transport, le temps passé à chaque destinations, bref un travail long et fastidieux. Mais voilà que tout à la fin, Maman a décidé d’enlever le Brésil de notre itinéraire. Petite explication sur le pourquoi du comment. Nous avions prévu la forêt amazonienne et le Pantanal. Ces deux régions sont sujettes au paludisme, à la dengue et à la fièvre jaune.  Nous ne voulions pas imposer trop de traitement médicamenteux à notre Chacha.

Et que se passe-t-il quand on enlève le premier pays de l’itinéraire dans lequel on devait passer 2 mois ? Vous l’aurez deviné, c’est le chaos. Il faut tout recommencer car les périodes ne correspondent plus avec la météo. Comme on a été bons joueurs, on a « échangé » le Brésil contre l’Argentine et le Chili. Cela nous permettra de nous rendre tout au bout du monde, à Ushuaïa.

Nous avons également au fur et à mesure remplacé quelques pays. En enlevant notamment le Laos, le Cambodge et le Vietnam. Puis en ajoutant la Polynésie française, le Japon et les Philippines. On voulait vraiment faire un itinéraire qui nous tenait à coeur et qui n’était pas forcément une sorte d’itinéraire « type » du tour du monde. J’ai également fait en sorte de garder, dans la mesure du possible, des trajets logiques sans trop de va-et-vient.

Il nous reste actuellement un dilemme : la Polynésie française. Dans la plupart des itinéraires de nos chers globes trotteurs de la communauté « Tour du monde », cette destination se situe entre la Nouvelle-Zélande (ou l’Australie) et l’île de Pâques (ou le Chili). Selon nos prévisions de « temps passé à chaque destinations », nous arriverions dans la pire période sur les îles de la Polynésie. Nous sommes donc encore en pleine réflexion sur cette étape de notre Tour du Monde. Nous avons même gardé la possibilité de ne pas nous y rendre.

Nous ne voulons pas être trop rigide au niveau de l’itinéraire et voulons vraiment profiter de ce voyage pour « faire comme on veut ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s