6 mois en mode minimaliste, simpliste et consciencieuse !!!

Zen attitude

Bilan de mon régime « économie »

Véritable détox de l’esprit

C’est Maman qui parle en particulier dans cet article car il faut admettre que Papa ne dépense rien et s’adapte facilement à mes changements d’habitude.

Récapitulons! Objectif : notre tour du monde.

Et pour arriver à atteindre mon objectif, j’ai décidé d’épargner un maximum et de ne plus dépenser d’argent dans les choses superflues jusqu’à notre départ. Plus facile à dire qu’à faire car le départ est prévu dans un peu moins de 600 jours donc la diète va être longue.

Et il y a donc des choix à faire. Pour pouvoir partir une année autour du monde, il a fallu que je me mette au régime « économie » et que j’adapte mon mode de vie capitaliste/matérialiste 👎 en mode de vie un peu plus écologique, économique et épuré 👍.

1ère étape (minimaliste) :

  • En prévoyant le budget tour du monde, j’ai été contrainte de diminuer mes achats irréfléchis.
    • Conséquence : cette démarche m’a fait prendre conscience de cette société de surconsommation et de mes valeurs.

Explications :

Il y a quelques mois, c’était assez difficile de ne pas sortir mon porte-monnaie pour toutes sortes d’envie.

Flashback : durant mon temps libre, j’allais faire du shopping déco ou vêtements, je faisais venir mon esthéticienne à domicile plusieurs fois par mois et je me payais même le luxe d’avoir une femme de ménage pour avoir encore plus de temps pour trouver des moyens de dépenser mon argent. Je finissais le mois à sec alors que nous étions deux à travailler à plein-temps.

Solutions :

Les changements se sont fait graduellement par des petits gestes (trier puis vendre, donner, jeter des objets pas utiles, pâtisserie maison, lecture, développement personnel, annuler les assurances inutiles). J’ai revu toutes mes habitudes de consommation avec pour mot d’ordre « simplicité ».

Depuis 6 mois, lorsque je m’ennuie, je ne passe plus mon temps dans les magasins ou sur internet pour regarder les dernière tendance. J’en profite pour lire et passer du temps en famille.  J’occupe également mon temps libre pour faire mon site internet :

Degrés Colorés

ainsi que des expertises Feng Shui pour le bien-être des personnes.

J’épargne en gardant ma qualité de vie, c’est à dire, sans me tuer à la tâche et en travaillant à temps partiel.  Je continue d’acheter de la nourriture bio, sans huile de palme  autant que possible (note de Papa, il serait opportun d’être intransigeant à cet égard, je vous prie) et j’utilise mon argent pour des produits plus éthiques ! Je fais le ménage moi-même et je prends même du plaisir à le faire.  (Note de Papa, moi aussi je fais le ménage)

2ème étape (simpliste) :

  • Avant le projet du tour du monde, je n’avais pas de limite de budget. Quand je voulais me faire plaisir, je pouvais le faire sans trop réfléchir à l’argent. Je ne pensais pas à épargner et l’idée de mettre 1500 euros dans un sac à main ou dans un fauteuil pour la maison me paraissait tout à fait normal. (Note de Papa, perso, je ne trouvais pas ça très normal moi, surtout qu’un sac en papier de certains magasins te permets de mettre plus de chose que dans ce sac à main de 1500 euros). Ces achats m’encombraient la vie et l’esprit.
    • Conséquence : aujourd’hui, ces pensées ne me traversent plus l’esprit ! « Se simplifier la vie » est devenu mon Leitmotiv.

Explications :

Je ne me suis jamais restreinte dans mes achats avant ce projet du tour du monde. J’ai déjà vécu avec un budget serré mais je n’arrivais jamais à véritablement me restreindre. En cas de besoin, je faisais des crédits et j’avoue que j’ai bien engraissé les banques jusqu’à il y a 6 mois. En même temps, c’est ce que veut le système que tu donnes de l’argent aux banques pour qu’elles le dépensent. Bref, se serrer la ceinture n’était pas du tout une habitude mais je crois que c’est la meilleur expérience qui me soit arrivée. Je ne me sens plus victime et coupable de mes achats.

3ème étape (consciencieuse) :

Ce projet m’a sauvée et a changé ma vie ! J’ai trouvé mon idéal de vie et mes envies:

Passer moins de temps à travailler, et contribuer plus de temps à ma vie de famille et à ma liberté.

Je profite également plus de ce que j’ai déjà.

Dorénavant, je consomme en « pleine conscience ». Cette notion est ancrée en moi à présent. Je ne sors plus mon porte-monnaie de manière automatique. Je me pose toujours ces questions :

  • N’ai-je pas déjà un objet susceptible de remplir ces mêmes fonctions chez moi ?
  • Cette dépense est-elle pertinente ?
  • Cette dépense est-elle utile ?
  • Cette dépense pourrait-elle nous servir pour le tour du monde ?

Avant, je ne pouvais pas voyager sans faire les boutiques et je ne pensais qu’à ça. Aujourd’hui, je voyage pour d’autres raisons et je sais que je n’achèterai plus rien d’inutile.

Ultime recours 🤓 :

Lorsque j’ai bel et bien prévu une dépense, j’y réfléchi longtemps et j’attends un peu avant d’acheter. J’ai vendu beaucoup de choses superflues qui me permettront de m’offrir quelques petits plaisirs d’ici notre départ et qui n’empiétra pas sur notre budget.

Quid CHACHA :

Pour l’instant, les seules dépenses que je m’autorise sans trop de réflexion sont les achats pour le développement et l’éducation de Chacha. Il est vrai que le budget est tout de même plus limité qu’avant.  Je privilégie les activités simples comme jouer dehors, faire des balades, des  activités manuelles ou encore faire de la pâtisserie. Toutefois, je ne résiste pas à l’achat de petites voitures ou de Légo de temps à autres. Mon Chacha n’a pas encore pris conscience que les plaisirs simples peuvent être tout aussi incroyables voire plus que les choses qui s’achètent (pour ma part, il a fallu attendre 35 ans donc j’y vais molo).  Il est encore très demandeur de jouets (note de Papa {ça faisait un moment qu’on l’avait pas entendu celui-là} moi aussi j’aime bien les jouets qu’il reçoit, je peux en profiter pour jouer avec).  Je lui explique que nous avons décidé d’acheter moins pour vivre mieux et voyager autour du monde. Alors, il a décidé de faire également des économies pour s’acheter des PETITS jouets pendant notre tour du monde dans chaque pays que nous allons visiter.

Conclusion:

Mon besoin d’économiser financièrement, mon envie d’être plus éco-responsable et mon envie de mettre de l’ordre dans ma maison vont dans la même lignée : vivre plus simplement et minimiser mes possessions matérielles pour apprécier les petits bonheurs de la vie.

Si j’ai une petite baisse de motivation, je nous imagine à l’aéroport Chacha, amour et moi le jour du grand départ ou sur les îles Galapagos ou dans une ferme en Australie….. la liste est longue !!!

Je peux dire que je découvre les joies du minimalisme en famille et que cette voie me semble juste, en accord avec mes valeurs et notre projet du tour du monde.

Et pour revenir au sujet principal, à présent, j’économise chaque mois tout le salaire de mon mari (il a le plus gros salaire 💰) soit 60% de nos revenus. 💪

Prochain défis, « j’arrête Le sucre »…. Ca ne va pas être du gâteau!

Une réflexion sur “6 mois en mode minimaliste, simpliste et consciencieuse !!!

  1. Bravo Emeline pour ce magnifique projet et ce changement de vie. Tu es un bel exemple et votre site est juste extraordinaire. Je vous souhaite plein de belle chose en mode SIMPLE.
    Des bisous à vous 3 et papouilles aux louloutes
    Florence

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s