C’est si bon de choisir !

Je fais partie de ces gens qui prônent que quand on veut on peut. Alors je me suis mise en quête de liberté pour profiter de la vie et de ma famille.

Je n’exagère pas en vous disant que mon envie soudaine de liberté a révolutionné ma vie.

J’ai choisi de faire un tour du monde mais surtout de me connaître moi-même avant de partir. Il n’y a pas exercice plus difficile que l’auto-analyse. En m’intéressant au développement personnel de manière très accessible et informelle, j’ai su me poser les bonnes questions et découvrir un peu plus qui je suis.

Comme tout le monde, j’ai mon lot de soucis quotidiens, toutefois, je suis épanouie dans ma vie. Vouloir une existence heureuse et épanouissante est devenu une évidence. Et encore une fois, quand on veut, on peut !

Je me suis mise en quête de liberté en me débarrassant de mes habitudes nocives, de mes complexes, de mes dépendances matérielles, de mes pensées négatives, de mes kilos en trop, du jugement des autres, de l’inquiétude du lendemain. En bref, j’ai cherché à éliminer ce qui m’empêche d’être libre.

cerisier

Cap sur les 12 attitudes que je choisis d’adopter en voyage pour me sentir doublement libre !

  1. Libérer mon temps :

Gagner de l’argent n’est plus ma seule motivation. Ce n’est plus l’élément central de mon existence et ma vie en dehors de mon travail est largement revalorisée. Je me suis réapproprié mon temps et je travaille à présent à temps partiel. Pour notre voyage, je me suis accordé 13 mois sabbatique en famille. Le rêve !

  1. Partir gagnante :

Le tour du monde implique de sortir de sa zone de confort (ah là là on l’entend cette expression !). Ce voyage sera tantôt farfelu, tantôt osé et toujours réfléchi. Je mets toutes les chances de mon côté pour que le voyage se passe bien en ayant un esprit positif. Je n’avance plus désormais avec la peur en bandoulière ! J’évite à tout prix de me projeter dans un scénario catastrophe ou de visualiser une situation d’échec. J’en profite pour préciser que même si les choses ne se passeront peut-être pas comme prévu, ce sera une expérience, point. Je ne veux plus m’imaginer le pire ! Je l’ai trop fait auparavant et je n’en reviens pas qu’on puisse se pourrir la vie aussi facilement par de simples pensées. Et franchement, ce n’est pas la peine de me créer des peurs pour des problèmes qui n’existent pas encore, n’existeront probablement jamais ou se résoudront sûrement très bien. Voilà pour les angoisses !

  1. Prévoir l’imprévisible :

Je me prépare mentalement, physiquement et matériellement pour optimiser mes chances d’un beau voyage. (C’est valable pour toute la famille). J’avoue que c’est Amour qui s’occupe de l’organisation et de minimiser le risque du voyage. Je me laisse un peu vivre sur ce point. Je positive et je fais confiance, c’est un bon début.

  1. Changer mes habitudes nocives :

J’ai adopté de nouvelles habitudes, sur le plan physique :

  • Je mange deux fois par jour (midi et soir).
  • Je suis devenue végétarienne.
  • Je vais au boulot en vélo électrique par tous les temps, depuis un an (20km/jour).
  • Je fais 20 min de yoga tous les matins et je suis devenue une véritable addict !

Sur le plan mental :

  • Je pratique la méditation tous les matins dès mon réveil (5h voire 5h30 du matin les jours de boulot) et je prends du temps pour moi.

Sur le plan intellectuel :

  • Je lis au moins 30 min chaque jour.
  1. Cultiver ma créativité et mon envie de beauté :

Oh, comme le monde est beau ! Comme cette fleur est belle, comme le paysage est magnifique (merci à mon Chacha de changer ma façon de voir la vie. Il s’émerveille devant cette belle nature et en prend grand soin. C’en est touchant). J’admire, je vénère et j’adore la beauté des animaux et ce que ça provoque en moi rien qu’en les regardant. Je sais que je ne pourrai pas les toucher pour la plupart alors j’apprends à leur transmettre de l’amour par le regard. Nous nous sommes inscrits Chacha et moi, pour la rentrée 2019, aux beaux-arts. On va apprendre à dessiner afin d’immortaliser ces instants précieux !

blank-notebook-and-writing-flatlay

  1. Rester optimiste :

Voir la vie du bon côté me permet d’être nettement moins stressée, de fédérer l’enthousiasme et d’attirer la sympathie d’autrui, alors vive les rencontres !

  1. M’ouvrir aux rencontres :

Pas facile pour moi ! Le Feng Shui m’a ouvert à d’autres horizons, d’autres formes de pensées que je ne trouve pas dans mon métier principal. En attendant de découvrir le monde, de nouveaux visages, de partager la langue, le soleil et la manière de vivre des gens, je partage mon savoir sur l’art du Feng Shui et mes précieux conseils de vie afin d’améliorer le bien-être des personnes. Ma passion du Feng Shui et notre projet de tour du monde ont été l’occasion de faire de très belles rencontres. Je me suis ouverte au monde invisible des énergies. Je me prépare à rencontrer la magie des lieux du voyage et vivre des moments mystiques. Ce sera sûrement de belles histoires à raconter.

  1. Chercher la nouveauté :

J’ai l’envie de vivre de nouvelles choses, de retrouver ma curiosité enfantine. J’adore voir Louis s’émerveiller devant l’inconnu. La nouveauté passe aussi par l’envie de me laisser pousser les cheveux et les laisser naturels (même si c’est le moment où quelques petits cheveux blancs pointent le bout de leur nez). Je commence gentiment à laisser mes ongles naturels et à me maquiller de moins en moins. C’est plus pratique pour le voyage et ça tombe bien car je me sens encore plus belle comme ça.

  1. Persévérer dans ma démarche minimaliste :

Je souhaite partir avec une maison et un sac à dos allégés et centrés sur l’essentiel. Alors je vends ou donne des objets de temps en temps. J’offre dorénavant des services Feng Shui ou des séances de Reiki, pour les anniversaires et non plus du matériel. Ça évite la surconsommation !

  1. Cultiver mon sens de l’humour :

Je prends exemple sur mon amour qui est un véritable bout-en-train. De plus, à mon travail, nous rigolons beaucoup ce qui permet de dépasser aisément les petits moments d’inconfort ou de fatigue. Je souris à la vie mais ça ne se voit pas encore trop sur les photos, lol. J’y travaille !

  1. Relativiser et lâcher prise :

Je pense que c’est essentiel pour moi car je suis très habituée à mon petit confort. Durant le voyage, il y aura des moments durs. Je vais devoir relativiser, trouver des petites recettes maison pour gérer mes humeurs et décharger mon trop plein émotionnel. Pour le moment j’ai suivi plusieurs cours de communication et lu pas mal de livres sur le lâcher prise mais les résultats ne sont pas encore optimaux.

  1. Accroitre ma capacité d’adaptation :

Je vais passer d’une routine à une vie trépidante, d’une maison à un logement en collectivité ou chez l’habitant, d’une garde-robe bien remplie à 55 litres de bagages, d’une alimentation bio à des plats des quatre coins du monde, d’une vie bien calibrée à de l’imprévu, d’un rapport aux autres souvent trop superficiel à plusieurs mois sous le signe de l’échange et du partage. Tous ces changements que j’effectue depuis des mois me montrent que ma capacité d’adaptation est bien rodée et j’ai confiance en moi. Mon adaptation va être le top !

Pour conclure, être bien dans ma tête me permet d’agir en toute objectivité et d’optimiser mes chances de bonheur quotidien durant ce long voyage.

Je choisis de préparer ce voyage avec de belles pensées et je choisis de ne pas passer à côté de ma vie, de celle de mon entourage et de moi-même, en me sentant libre au quotidien.

Et vous, qu’avez-vous choisi comme attitude pour pimenter votre vie et vous sentir libre ?

Une réflexion sur “C’est si bon de choisir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s