Etat des lieux intérieur…

Zen attitude

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit, pour tout un tas de raisons… Et pourtant, je me réjouissais d’écrire un article sur notre road trip de cet été avec la traversée de 5 pays d’Europe en 20 jours pour seulement 1800 euros tout compris pour nous trois (un beau challenge pour nous).

Il y a eu la rentrée, peu de temps pour écrire ou pour penser tout court et puis nous avons eu des mésaventures…. Notre vie a été un peu chaotique ces dernières semaines.

Après avoir fait le tri dans nos armoires, nos papiers et nos meubles, il est venu le temps de s’attaquer à nos relations que l’on entretenait de façon plus ou moins volontaire avec des personnes dites toxiques. En effet, si certaines personnes de mon entourage participent activement à mon bonheur, d’autres ne faisaient que de me le faire croire.

J’appelle les gens toxiques ceux qui font du mal, ceux qui nous épuisent avec leur malheurs quotidiens, ceux qui sont spécialistes de la victimisation, ceux qui nous jugent sur nos convictions ou nos actions (végétarien, respect de tous les animaux, nos projets, nos économies), ceux qui nous critiquent pour éviter d’avouer qu’ils souffrent, ceux qui nous jalousent, ceux pour qui nous sommes une béquille.

J’ai décidé de ne plus être une béquille, de penser à moi et j’en ai payé le prix fort. Des personnes qui étaient très importantes pour moi tentent désormais de nuire à mon mari et à moi. Elles cherchent vraisemblablement à saboter notre voyage dans une indifférence la plus totale. Ces personnes nous souhaitent du mal et moi je leur souhaite le meilleur ! Car au final chacun offre ce qu’il a en lui.

Cette situation a réactivé toutes mes peurs et mes doutes. J’ai à nouveau perdu le contrôle sur moi, je suis devenue indécise, me sentant obligée de lâcher quelques choses. J’ai déjà expérimenté cet état d’agitation mentale et de douleur intérieure. Pour tout vous avouer, ces derniers jours, je n’arrivais même plus à rêver de notre projet du TDM et j’ai même mis notre maison en vente afin de tourner une page sur mon ancienne vie.

Il était grand temps pour moi d’arrêter d’être malmenée, vidée, épuisée par ces personnes qui me polluaient insidieusement. Je ne veux plus y laisser mes plumes et ma vitalité alors je les laisse livrées à leur sort.

Le jour de la Saint-Michel (29 septembre), j’ai décidé de les laisser partir définitivement de ma vie.  Je n’oublie pas la souffrance qu’elles m’ont fait vivre. Toutefois, je ne garde aucun sentiment négatif comme la culpabilité, la haine et le ressentiment ou la vengeance.

J’avance et je recule. Mes rêves prennent forme et peuvent s’effondrer par de simples paroles. Rien n’est sûr, tout peut basculer du jour au lendemain !

Dorénavant, je cherche à être en confiance, avoir confiance dans des lendemains joyeux, j’ai confiance en mes ressources, ma capacité à rebondir, à m’adapter à de nouvelles situations et faire face aux difficultés. Cette confiance m’aide à prendre des risques et à les assumer. Je ne souhaite plus tout contrôler.

Cette expérience me sert et me fait le plus grand bien. Je vais de l’avant au lieu de trainer le passé avec moi. Je vais arrêter de chercher à tout prix une solution à mes problèmes pour éviter d’en provoquer d’autres et d’accepter la possibilité de ne rien faire. Je vais garder notre belle maison qui nous aide à grandir et avancer avec patience dans mon chemin semé d’embûches.

Dream book

Cela m’a fait prendre conscience d’une chose importante pour notre voyage. Je me connais. Je sais que je change d’avis et d’envie régulièrement. Pourquoi partir avec des billets tour du monde comme prévu ? Ce n’est peut-être pas ce que je veux. L’idée d’acheter nos billets au fur et à mesure me remplit de liberté. L’idée d’aller ou on veut, quand on veut et rester autant de temps que l’on veut me met en joie. J’ai l’intention de faire ce tour du monde en y intégrant la sagesse de l’incertain, pour pouvoir à tout moment changer de direction et ne pas forcer les choses.

L’envie de ne pas tout contrôler, laisser une part de mystère dans notre voyage voilà ce que je retiens de cette expérience !

Petite parenthèse de Chacha : Je n’ai plus le vertige et je m’amuse désormais en toute confiance dans les parcs de jeux !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s