Chacha au Sud du Brésil

Amérique du sud, Pays visités

Pour nos 2 dernières semaines au Brésil, nous avons souhaité continuer le voyage avec notre guide perso, Charles, qui nous a concocté un magnifique programme dans le sud du Brésil (du 22 au 4 octobre 2020).

Pour être honnête, nous sommes légèrement hyperactifs dans la vie (surtout maman). Cela se ressent sur notre mode de voyage et nous l’assumons entièrement. Toutefois, il faut bien l’avouer, enchainer le Pantanal et le sud du Brésil avec Charles nous a semblé un peu trop intense pour nous (je préconise 15 jours avec un guide et non pas 25 jours d’affilés comme nous l’avons fait).

Allez, on vous dit tout sur nos 13 jours dans le sud du Brésil dans notre traditionnel bilan.

Souvenir en quelques mots

Forêt (Mata Atlantica) – canyon – Erva Mate – Améthyste – Agathe bleue – labyrinthe – café colonial – viaducs – cactus – baleines – cormorans – tortues – poisson épée

Nos bonheurs animaliers

Animaux observés : baleine (maman et son bébé) – insectes – oiseaux – vaches – dauphins – tortues – lézards – cormorans – poisson épée

Animaux caressés : chien – chat – mouton – grenouille

Nos indispensables

Equipements : tout l’équipement contre le froid – parapluie

Pharmacie : huiles essentielles Doterra One Guard pour prévenir d’un refroidissement car on a eu froid voire super froid

Affaires de toilettes : tout utilisé sauf maquillage et sèche cheveux

Affaire manquante dans la valise : une combinaison de ski dans les canyons de Fortaleza LOL !!!

Nos maisons

Genre : hôtel – maison – chalets

Les conditions : confort sommaire et parfois vieillot sauf le chalet d’Amestista do Sul qui était un peu mieux équipé – frigos – cuisines – salle de bain privative avec douche.

Rythme du voyage

Durée des trajets : long voire très long

Lieu et durée du séjour :

  • Ametista do Sul, chalet de BELAVISTA, 2 nuits (sympa, vu magnifique, on a dû mettre le chauffage)
  • Ilopolis, maison au milieu de nulle part partagée avec Charles, 1 nuit (vieillot, on a dormi dans un minuscule lit à 3 et on a eu super froid, cadre magnifique)
  • Teutonia, hotel Theunios, 3 nuits (correct)
  • Parc national da Serra Geral, maison au milieu de nulle part partagée avec Charles, 1 nuit (hyper méga froid mais la vue et l’endroit magnifiques)
  • Laguna, hôtel Altantico, 2 nuits (correct)
  • Florianopolis, chalet villa Bella partagé avec Charles, 3 nuits (vieillot et dormi dans un petit lit à 3)

Mode de réservation : réservation effectuée par Charles – skyscanner pour les vols

Mode de vie : riche et intense

Distractions et activités

1er jour : Ametista do Sul

  • trajet de 13 h de route pour nous rendre à Ametista do sul
  • Découverte de notre chalet

2ème jour : Ametista do Sul

  • visite de la mine d’Améthyste encore en activité
  • démonstration du processus de minage d’Améthyste
  • visite de l’église avec ses 400 tonnes d’Améthyste sur les murs
  • visite de la pyramide ésotérique de la ville, un haut lieu énergétique
  • shopping dans un grand magasin de pierres semi-précieuses

3ème jour : Ametista do Sul / Ilopolis

  • visite du musée de la ville
  • visite d’une mine à bière
  • visite d’une mine d’Améthyste
  • trajet jusqu’à Ilopolis
  • découverte de notre maison en pleine nature
  • diner dans un restaurant gastronomique
  • rencontre avec notre guide pour la visite du lendemain

4ème jour : Ilopolis / Teutonia (trop longue journée)

  • balade de 3h dans Ilopolis sur les traces de l’Erva Maté
  • découverte de A à Z de la culture de l’Erva Maté, produit essentiel de l’économie de la région
  • visite d’une usine d’Erva Maté
  • dégustation de l’Erva Maté soit la boisson typique du Sud, le « Chimarão »
  • dégustation d’un café colonial inoubliable
  • caresses aux moutons
  • visite d’une grotte
  • visite du musée du pain
  • découverte d’une plantation d’Erva Maté
  • trajet jusqu’à Teutonia

5ème jour : Teutonia

  • promenade sur les viaducs et tunnels de la « Ferrovia do Trigo »
  • arrêt devant le viaduc n°13, le plus grand d’Amérique (509 mètres de haut)

6ème jour : journée botanique

  • promenade au bord d’une lagune
  • observation de grenouille qui copulent
  • rencontre de la femme et du fils de Charles notre guide
  • caresse à une grenouille
  • baignade dans la rivière pour Chacha
  • visite d’une pépinière de cactus « Cactario Horst »
  • rencontre avec une biologiste
  • découverte de plantes médicinales et comestibles durant une balade en forêt de 2h
  • découverte d’un rituel et des vertus du « rapé » (poudre issue d’un mélange de différentes herbes moulues et de cendre d’arbre – fabrication indigène)
  • plantation d’un arbre pour Chacha

7ème jour : Teutonia / canyon de Fortaleza

  • matinée au parc Denardi
  • promenade en « Toro »
  • labyrinthe dans un château
  • dégustation d’un café colonial
  • départ en van pour les canyons

8ème jour : canyon de Fortaleza / Laguna

  • découverte du parc national « da Serra Geral » et le froid ambiant
  • 13 km de balade le long du canyon
  • départ en van pour Laguna

9ème jour : Laguna

  • observation des baleines et leur bébé avec un guide local
  • petites formations sur la vie des baleines par le guide
  • déjeuner au restaurant avec vue sur les dauphins et les oiseaux
  • visite du phare de Santa Catarina
  • visite de la fameuse « Pédra do Frade »
  • sauvetage de deux « Patos d’agua » soit cormoran qui étaient accrochés l’un l’autre par des filets de pêche et transpercés par des hameçons
  • remise des oiseaux au service environnemental qui prendra bien soin d’eux

10ème jour : Laguna /Florianopolis

  • trajet en van direction Florianopolis
  • test PCR au laboratoire Biolab de Florianopolis
  • marche de 3h pour trouver une « lavandaria » et ouff on a trouvé
  • achat de quelques souvenirs dans une petite boutique au bord de la route

11ème jour : Florianopolis

  • visite de l’île
  • visite du projet Tamar (centre de récupération de tortues blessées ou malades et qui remet pratiquement toutes les tortues en liberté)
  • voir un joli poisson épée
  • voir une maison construite avec des bouteilles en verres

12ème jour : Florianopolis

  • journée pluie donc journée rangement et trie dans les bagages
  • prise d’un bon petit déjeuner dans un café tenu par un français (miam les croissants et tartes aux pommes)

13ème jour : Florianopolis / São Paulo

  • adieu et remerciement à Charles
  • vol pour São Paulo
  • dernier repas avec la famille dans un super restaurant très original à São Paulo
  • au revoir à la famille

Nos difficultés rencontrées

  • durée des trajets très longs parfois, surtout avec un enfant
  • ne pas pouvoir faire pipi quand on veux surtout durant les longs trajets
  • déballer et remballer les sacs très souvent dû aux nombreux changements de maisons
  • s’habituer au confort sommaire et vieillot de nos différentes maisons choisies par le guide
  • devoir partager nos habitations durant 5 nuits sur 13 avec Charles (manque d’intimité)
  • déployer un effort constant et épuisant pour maman pour essayer de comprendre les guides qui parlaient énormément et réussir à rester concentrée lorsque papa traduisait
  • marcher 3h en plein soleil pour trouver une laverie avant notre départ en Equateur
  • ne pas se sentir libre et être obligé de suivre le rythme imposé par le programme (parfois des journées trop longues avec trop d’activités proposées)
  • avoir super méga froid par moment !!!!

Nos petites victoires

  • pas besoin de se préoccuper du moindre détail
  • bénéficier de la connaissance approfondies de Charles et des différents guides (Erva Maté, baleines à Laguna)
  • parcourir plus de 4500 km (Pantanal et Sud du Brésil confondu) avec un chauffeur privé et ne pas avoir à conduire nous-même sur les routes du Brésil
  • dormir dans des lieux isolés et inconnus de Booking
  • voir un maximum de chose en peu de temps
  • voir enfin un refuge animalier qui renseigne sur les guérisons et les remises en liberté des tortues (le projet Tamar)
  • aucun coup de blues à déplorer (Chacha ne jure que par nous ! rien ne lui manque)

Coin culinaire

Merci à Charles de nous avoir trouvé de bons restaurants vraiment pas cher tout au long du séjour et de nous avoir cuisiné de bons petits plats à Florianopolis.

Coup de cœur à l’unanimité pour le restaurant « Parada Toigo » et leur café colonial inoubliable

exemple d'un café colonial… Et y'a pas le dessert sur la photo lol !
exemple d’un café colonial… Et y’a pas le dessert sur la photo lol !

Coin lessive

laverie à Teutonia – quelques lessives à la main – laverie à Florianopolis (3h de marche en plein soleil pour la trouver celle-là)

Coin Feng Shui et déco

  • visite de la ville d’Ametista do sul, ville de l’améthyste (plaisir des yeux garantis)
  • visite de la pyramide ésotérique d’Ametista do sul (haut lieu énergétique et mal de tête pour maman en prime)
  • achat d’améthyste et de plusieurs pierres semi-précieuses pour la maison et les soins Reiki de papa
  • achat d’une magnifique Agathe bleue du Brésil !!!
  • voir des pierres semi-précieuses partout (incroyable)
  • assister à un rituel indigène et un soin avec une biologiste spécialisé en soin Reiki chamanique (maman malade (juste à l’ouest, rien de grave) pendant 3h après le soin et en pleine forme le lendemain, expérience magique !)
  • achat d’objets décos, vendus par une association, dans une petite cabane à Florianopolis. Cette association regroupe des objets faits mains par des artisans locaux
  • voir de belles décorations dans les restaurants
  • voir une maison fabriquée en bouteilles de verre

Variation du poids de nos sacs à dos

Plus de poids :

Moins de poids : envoie de tous nos objets souvenirs achetés durant notre voyage au Brésil (Agathe de 10kg – 5kg d’améthyste – plein de bracelets et pendentifs en Améthyste pour faire des cadeaux à notre retour – objet en terre cuite du Pantanal – une lampe faite main – deux porte-savons – 2 savons d’Amazonie) – sèche cheveux de maman (lourd et qui ne marche pas en Amérique du Sud malgré l’adaptateur) – plein de petits matériels informatiques inutiles

Au total : environ 30 kg renvoyé en France pour la somme de 70 euros de frais d’expédition par Fedex.

Chacha

Ecole : apprentissage de la politesse en portugais (depuis 2 mois, ça commence à rentrer) – quelques heures de devoirs traditionnels – apprentissage de la lecture avec les applications Mme Mo et des mathématiques avec les Noons durant les transports – apprentissage des différents types de forêts au Brésil – a appris à faire du feu avec les branches séchées des pins araucaria – cours privée sur l’anatomie de la baleine franche (la seule qui n’a pas d’aileron sur le dos) et son mode de vie – cours privée sur la culture de l’Erva-Maté – sauvetage de deux Cormorans (Chacha a encouragé maman à sauver les oiseaux et ne pas partir avec le guide, ensuite une fois capturés, il a rassuré les oiseaux par de petites caresses sur les ailes pendant que papa et maman les tenaient pour enlever les fils et les hameçons de pêche) – apprendre à rechercher des améthystes dans une mine encore en activité – apprentissage des fleurs comestibles – plantation d’un arbre – observation d’une météorite

Jeux : faire du feu – trouver des poissons dans les rivières – jouer avec Thomas, le fils de Charles – réussir à sortir d’un labyrinthe et gagner une glace au citron – Nintendo Switch durant les longs trajets

Humeur de Chacha : content de visiter une mine d’améthyste – fier de marcher sur le plus haut viaduc des Amériques – captivé par le feu de bois fait avec papa dans le jardin de notre maison isolée dans les canyons – amusé lorsqu’il a appris que le pénis d’une baleine franche mesure 2 mètres et que les testicules pèsent 500kg chacune – fasciné par les baleines et les dauphins – soulagé lors du sauvetage des cormorans – courageux lors du test COVID – gourmant pendant le repas préparé par Charles à Florianopolis – très heureux de passer une dernière journée en compagnie de sa cousine brésilienne

jeu : faire semblant de méditer juste pour la photo

Missions de Chacha : continuer à montrer plus de motivation pour les devoirs – faire pipi et se laver les mains au réveil sans avoir besoin de lui demander 20 fois.

Moment d’inconfort : apeurée de devoir appuyer sur le détonateur dans la mine d’Amestista do Sul (finalement c’est papa qui a appuyé sur le bouton et heureusement car le bruit est impressionnant) – fatigué et pas toujours intéressé par la grosse journée visite à Ilopolis (je le comprends) – triste de ne pas pouvoir marcher sur une partie des viaducs car trop dangereux – écœuré par l’odeur d’une bête morte dans le tunnel près des viaducs – fatigué par les 13 km de marche dans les canyons et les marécages (heureusement que papa à de bonnes épaules)

Papa

Humeur de papa : fasciné par la ville d’Amestista do Sul – inquiet en voyant l’enthousiasme de maman dans le magasin de pierres semi-précieuses LOL – comblé par la journée formation Erva Maté – inspiré durant sa journée formation « plantes médicinales et comestibles » avec la biologiste – gourmand devant les cafés coloniaux – captivé par son drône et la qualité des vidéos (big up pour les baleines) – légèrement épuisé de porter Chacha sur les épaules dans les canyons – content d’avoir sauvé 2 cormorans – un peu soulé d’être trimbalé à droite à gauche par Charles durant les derniers jours à Florianopolis

Missions de papa : traducteur – photographe – gérer les réseaux sociaux – tendre la corde pour le linge – faire le Macgyver au quotidien – corriger les articles de maman – vétérinaire

Moment d’inconfort : gérer le retour de son drone en urgence lors d’une grosse averse lorsqu’il filmait les baleines – devoir enlever les hameçons des cormorans bien plantés dans leur chair – Test COVID à Florianopolis (ça fait comme si on boit la tasse par le nez lol)

Maman

Yoga : vraiment très dure de se motiver quand l’espace est petit, pas très inspirant et qu’il fait froid, résultat : 4 séances

Humeur de maman : éblouie par toutes ses pierres semi-précieuses à Ametista do Sul – pleine d’énergie dans la pyramide ésotérique – passionnée par l’effet de mes huiles essentielles Doterra sur toute la famille – touchée par la beauté d’une Agathe bleue de 10kg qui servait à tenir le support de gel désinfectant… Quelle triste sort ! (maman a succombé à son charme et l’a achetée) – heureuse d’avoir acheté des jolies pierres en souvenir pour la famille et les amis – émerveillée par le café colonial chez Parado Toigo – épuisée par la très longue journée visite Erva Maté qui n’en finit plus – pleine de gratitude en voyant les vidéos des baleines en direct du drone de papa – lassée du rythme de voyage trop intense

Missions de maman : faire l’école à Chacha – faire les valises – faire la lessive – gérer l’administratif de la vie en France et en Suisse (problème de courrier toujours pas résolu) – envoyer des messages tous les jours à mamie Portugal pour la rassurer

Moment d’inconfort : maux de tête dans la pyramide ésotérique d’Ametista do Sul – en manque de créativité – en manque de belle décoration intérieur – en manque d’inspiration – les yeux qui brûlent à force de chercher des jolies choses à regarder (je n’arrivais plus à me satisfaire de la beauté de la nature, j’avais besoin de beauté matérielle à ce moment du voyage) – malade (juste un peu à l’ouest) durant le rituel de rapé indigène – frigorifiée dans les canyons

Conversations et remerciements

Merci à Charles de l’agence RS Turismo pour ces 25 jours passés en sa compagnies. En cas d’intérêt, sachez que Charles parle portugais, anglais, espagnol et allemand.

Merci à notre guide à Ilopolis de nous avoir fait partager sa passion pour l’Erva Maté

Merci à la famille Toigo pour leur magnifique restaurant « Parada Toigo » et leur somptueux café colonial qui restera notre coup de coeur culinaire du Brésil. Je comprends pourquoi, cette famille refuse environ 90 convives par week-end même durant la crise sanitaire et que certains habitués n’hésitent pas à faire 150 km pour venir manger (c’est super bon !!!)

patron du restaurant « Parada Toigo »

Les tops

  • les baleines de Laguna
  • Amétista do Sul

Les flops

  • Florianopolis et la météo maussade des derniers jours

Bon à savoir

Voyager pour des débutants comme nous : super facile avec un guide – plus difficile si on doit conduire soi-même car les trajets sont longs et fatigants

Voyager avec un enfant : facile s’il est patient dans les transports

Langues : portugais – allemand – italien – espagnol (il y a beaucoup d’immigrés allemand et italiens dans le sud du Brésil)

Monnaie : réals brésiliens

Moyens de paiement : espèce et carte bancaire (on n’a pas pu retirer d’argent à Ametista Do Sul et à Ilopolis car il n’y avait pas de grande banque genre Bradesco dans ces petites villes)

Décalage horaire : 5 h avec la Suisse pendant l’heure d’été

Le tourisme (période COVID ) : très peu de touristes même brésiliens

Les routes : très bonnes

Sécurité : très bonnes

Climat : printemps durant notre séjour (pas très chaud et pluvieux)

Ecologie : très propre – nous avons rencontré essentiellement des gens très engagés écologiquement et ça nous a fait très plaisir

Coût de la vie : un peu moins cher qu’en France (15%)

Coin COVID

Règles sanitaires : masque et distance sociale

Conséquences économiques : pas d’avis

Moments inoubliables

  • sauvetage des cormorans
  • la méga longue journée de formation en Erva Maté
  • les baleines de Laguna
  • le café colonial de Parada Toigo

Vivre ici

Oui :

Non : non à l’unanimité ! Le sud du Brésil est considéré comme l’Europe brésilienne et la température peut facilement descendre au dessous de zéro, alors non merci !!!

Budget

13 jours pour 3 personnes (2 adultes et 1 enfant) avec un guide et chauffeur privée durant tout le séjour

Coût total du séjour (hébergements, nourriture, transports terrestres, excursion, activités, vol interne) : 2509 euros (193 euros par jour / 64 euros par jour par personne)

Phrases mythiques de Chacha

Maman : ohhh, le pauvre chien, il a l’air perdu…

Chacha : s’il est perdu c’est trop cool, il s’est remis en liberté !

Petite conclusion :

Notre séjour de 2 mois au Brésil touche à sa fin. Le désert des Lençois, le sublime petit village de Jéri, la découverte de l’Amazonie, l’émerveillement devant les chutes d’Iguaçu sans oublier nos bonheurs animaliers dans le Pantanal et les merveilles du Sud du Brésil, nous pouvons dire aujourd’hui que vivre au Brésil a été formidable et très agréable. Bien loin de son image tumultueuse, nous avons rencontré des gens chaleureux, bienveillants et de très bonne humeur tout au long de notre périple.

Nous espérons sincèrement que nos articles vous donneront l’envie d’oser l’aventure au Brésil car ce pays est merveilleux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s