Chacha sur les îles Galapagos

Amérique du sud, Pays visités

On peut dire que s’envoler sur les magnifiques îles Galapagos nous aura donné du fil à retordre durant l’ère du Covid.

Durant notre séjour au Brésil, nous avions prévu de visiter les îles Galapagos. Nous avions un vol pour Quito le 5 octobre 2020 mais nous n’avions pas encore celui pour les Galapagos. Nous voulions nous assurer des conditions d’entrée. Pour ce faire, nous avons envoyé un mail à l’ambassade d’Equateur en Suisse. Notre guide, Charles, a également fait une demande à l’ambassade d’Equateur à São Paulo. Les ambassades nous ont confirmé que les conditions d’entrée aux Galapagos étaient les même qu’en Equateur.

A savoir, l’Equateur demande un test PCR négatif de moins de 10 jours avant l’entrée sur le territoire. Suite à cette information, nous avons effectué nos tests le 1er octobre 2020 dans un laboratoire de Florianópolis, au Brésil. Puis, nous avons acheté nos billets pour les Galapagos. Le départ était prévu le 6 octobre 2020 pour partir dans la foulée et économiser 3 tests PCR.

Maman avait l’intime conviction qu’il fallait un test PCR négatif de moins de 96 heures avant l’entrée sur l’île. Elle a décidé, par précaution, d’acheter des billets flexibles et ne manque pas d’harceler papa chaque jour en lui disant que les ambassades ne sont pas aux faits !

Arrivés à l’aéroport de São Paulo, le 4 octobre 2020, nous avons l’information officielle de la compagnie Latam que nos tests effectués le 1er octobre 2020 ne seront pas valable pour partir sur les îles car il faut un test PCR négatif effectué 96h avant l’embarquement et uniquement pour les majeurs (ouf, Chacha sera épargné pour cette fois).

C’est un peu en urgence que nous contactons Last Minute pour modifier la date de nos billets. On choisira de partir du 21 octobre jusqu’au 28 octobre. Ils feront le changement sans difficulté moyennant 110 euros de frais de gestion tout de même (alors qu’il est bien mentionné que les changements sont gratuits si tu prends l’assurance Flex mais bon, passons…). On s’adapte, on change nos plans et on continue d’avancer ! Finalement, cela nous plait tous ces imprévus (le porte-monnaie aime un peu moins).

Délestés de 160 dollars et nos tests PCR en poche (effectués 95 heures avant l’embarquement) nous voilà fin prêt pour partir sur les îles !!!

Après moult contrôles de ces fameux tests PCR à l’aéroport, le salvoconducto (attestation d’hébergement sur l’île) préparé par notre hôtel, le passage à l’immigration et les différentes taxes payées, nous passerons 8 jours de rêve sur l’île de Santa Cruz à Puerto Ayora.

On vous raconte tout dans le traditionnel bilan listé ci-dessous :

Souvenir en quelques mots

Otaries – soleil (coups de soleil – mega coups de soleil) – pique-nique – famille « crapaud-voyageur » – snorkeling – mal de mer (mega mal de mer) – moineaux – iguanes marins – troncs d’arbres colorés – paysage unique – coqui-sable – tortues géantes

Nos bonheurs animaliers

Animaux observés : iguanes – iguanes marins – otaries – tortues géantes – crabes – étoile de mer – pélicans – fou à pieds bleus – plein d’oiseaux – un gros poisson rose et bleu fluo – plein de poissons – requins à pointe – raies – tortues marines – poisson épée

Animaux caressés : chiens – moineaux

Nos indispensables

Equipements : casquettes – lunettes – la combinaison de plongée pour Chacha prise exprès pour cette destination – pantalons – vestes pour les débuts de soirée

Pharmacie : nous avons intégré les huiles essentielles dans notre quotidien depuis le début du voyage pour notre bien-être, confort et plaisir – nous avons à cœur, chaque matin, d’apposer une goutte d’huile essentielle One Guard sur le poignet pour nous maintenir en pleine forme durant la journée – pour cette destination, l’huile de coco mélangé aux huiles essentielles de lavande et d’encens ont été miraculeuses pour nos brulures dues au soleil – nous avons également utilisé l’huile essentielle de Melaleuca pour soigner une petite coupure au pied de Chacha – Homéopathie, Belladona pour soigner le coup de chaleur de papa

Affaires de toilettes : tout utilisé

Affaire manquante dans la valise : combinaison intégrale pour la baignade pour Chacha

Nos maisons

Genre : auberge de jeunesse « Hostal White house  » (parfait)

Les conditions : super bonne – bon rapport qualité prix – chambre propre et spacieuse – bonne literie – douche chaude – espace commun extérieur avec hamac et table pour manger propice aux échanges – cuisine fonctionnelle et bien équipée – personnel discret et aimable

Rythme du voyage

Durée des trajets : 4 h d’avion depuis Quito comprenant un pitstop à Guayaquil – 15 min de bus – 5 min de ferry – 45 min de taxi jusqu’à l’hôtel – puis retour identique

Lieu et durée du séjour : hôtel White house sur l’île de Santa Cruz à Puerto Ayora pour 7 nuits (on a adoré et on recommande)

Mode de réservation : booking et skyscanner

Mode de vie : on se lève tôt – on se couche tôt – on marche beaucoup – on admire toute la journée

Distractions et activités

1er jour : le centre Charles Darwin

  • arrivée sur l’île après vérification de nos tests PCR à 9 reprises
  • repas dans un restaurant qui donne le ton sur les prix pratiqué ici
  • rencontre avec les moineaux de l’île
  • visite du centre de Charles Darwin et son élevage de tortues (les scientifiques les étudient avant de les relâcher pour repeupler les populations en péril)
  • promenade sur la plage « La Ratonera » et son sable de coquillage (plage préférée de maman)
  • petit tour au marché des pêcheurs et observation des animaux sur place (otaries, iguanes marins, pélicans, oiseaux)
  • course pour se faire à manger à l’auberge

2ème jour : Playa de Los Alemanes et rencontre avec la famille « Crapaud-voyageur »

  • Rdv avec la famille crapaud-voyageur au port pour passer la journée ensemble
  • faire connaissance avec la famille crapaud-voyageur (Cathy, maman crapaud, Stephane, papa crapaud, Raphaël, le crapaud)
  • prise d’un bateau-taxi
  • arrivée à la plage de Los Alemanes après 5 min de marche
  • château de sable pour Chacha et Raphaël
  • pique-nique en compagnie des moineaux, des mouettes et d’autres oiseaux
  • petit restaurant local et pas cher en début de soirée
  • observation de nos visages (rouge écrevisse) après une journée sur la plage sans soleil (oufff, Chacha n’a pas pris de coups de soleil, juste les parents)

3ème jour : les tortues géantes d’El Chato, tunnels de lave et « Los Gemelos »

  • visite de « Los Gemelos », deux gros cratères qui se situent au milieu de l’île
  • promenade au milieu d’une forêt incroyable et verdoyante
  • balade dans les tunnels de lave (prévoir une lampe frontale car pas du tout éclairés)
  • visite de la réserve El Chato 2 pour observer les tortues géantes évoluer librement (magnifique)
  • promenade au marché des pêcheurs

4ème jour : Las Grietas

  • rdv avec la famille crapaud-voyageur pour la visite de « Las Grietas » accompagné d’un guide
  • promenade le long des falaises
  • Chacha et papa se baigne dans un petit coin isolé et surveillé pour admirer les poissons
  • une petite pause pique nique bien méritée sur la plage de Los Alemanes qui est déserte
  • s’abriter sous l’ombre des mangroves en compagnie des pious pious peu farouches pour manger
  • château de sable pour Chacha et Raphaël
  • pause gourmande pour manger une crêpe pour Chacha et une gaufre pour papa au Galapagos Pub & Lounge
  • visite de la plage de « La Estacion  » du centre Charles Darwin en compagnie des otaries

5ème jour : Snorkeling Seymour North et Mosquera

  • journée snorkeling avec Shark Bay Dive Center
  • Rdv au port avec la famille crapaud-voyageur après 40 min de trajet en taxi
  • trajet en bateau jusqu’à Seymour North
  • mettre nos combinaisons de plongée sur un bateau qui tangue
  • observation de la faune sous-marine durant une heure pour papa
  • 5 min de snorkeling pour maman qui devra rester sur le bateau pour surveiller Chacha
  • observation des otaries sur la magnifique plage de Mosquera
  • observation d’os de baleine, mâchoire d’otarie, et iguane mort sur la plage
  • château de sable pour Chacha et Raphaël
  • observation d’un bébé otarie qui vient de naitre et qui a encore un bout de placenta sur la nageoire
  • petit jeu dans l’eau avec les otaries en retournant sur le bateau

6ème jour : repos et repas d’adieu en compagnie de la famille crapaud-voyageur

  • se reposer et soigner papa qui est encore malade de la veille (mal de mer et déshydratation)
  • manger au restaurant une dernière fois avec les copains crapaud
  • voir un fou à pieds bleus et plein d’autres animaux en flânant sur le vieux port (maman trop heureuse)

7ème jour : Tortuga Bay, playa Mansa et playa de la Ratonera (20 km à pied durant cette journée)

  • marcher 40 min le long d’un sentier au milieu de la nature typique des Galapagos pour rejoindre la plage de Tortuga Bay
  • admiration de la magnifique plage de sable blanc de Tortuga Bay (aucun bâtiment, pas de vendeur ambulant, pas de transat, le rêve)
  • observation des iguanes marins qui bronzent au soleil
  • observation d’une tortue marine au loin du rivage
  • pique-nique sur la playa Mansa en compagnie des pious pious
  • baignade et snorkeling pour papa et Chacha dans le lagon de la playa Mansa
  • retour à l’hôtel après 12 km de marche
  • dernier petit tour au marché des pêcheurs et au revoir aux animaux
  • dernier petit tour sur notre plage coup de coeur « La Ratonera »
  • achat d’un petit tapis souvenir pour la chambre de Chacha

8ème jour : départ

  • observation d’une étoile de mer lors du trajet en ferry
  • observation d’une otarie qui est venu nous dire au revoir à l’arrivée en ferry

Nos difficultés rencontrées

Journée Snorkeling avec Shark Bay Dive Center : (320 euros la journée pour toute la famille)

  • attendre plus d’une heure au port que le bateau arrive
  • constater que nous ne serions pas seul sur le bateau alors qu’il nous avait informé la veille que nous serions sûrement seul avec la famille crapaud
  • être accompagné de plongeur ce qui a rendu la sortie bateau très difficile (mal de mer)
  • constater que Chacha n’a pas de combinaison intégral à sa taille mais uniquement une semi-combinaison beaucoup trop grande pour lui
  • voir Chacha pleurer de froid lorsque le personnel l’a mis à l’eau
  • remonter Chacha immédiatement sur le bateau et le voir bleu de froid
  • faire 5 min de snorkeling durant toute la journée pour maman qui a du s’occuper de Chacha
  • voir papa malade en bateau après 1h30 de sortie
  • devoir retourner à l’eau pour rejoindre la plage de Mosquera (pas le choix sinon on aurait tous vomis)
  • mettre Chacha sur un gilet de sauvetage pour le conduire jusqu’à la plage sans avoir trop froid
  • voir Chacha pleurer de froid durant la traversée
  • voir l’équipe de Shark Bay trifouiller le moteur du bateau durant toute la sortie (on a bien failli tomber en panne en pleine mer)

Bref, vous l’aurez compris, 5h à être secoués comme des pruniers sur le bateau, dans le froid, sans l’équipement adéquat et de surcroit avec un bateau limite en panne, ce ne fut pas exactement une journée de RÊVE !!!

Pique nique sur la playa Mansa :

  • se faire harceler par les oiseaux durant le pique nique
  • se faire rappeler à l’ordre par des gardes qu’on ne doit pas nourrir les animaux (euhhhh, on fait comment s’ils viennent se servir tout seul !!!!)

Les coups de soleil :

Le temps était nuageux et c’est traître !!! On ne s’est pas méfié et donc pas protégé. Malgré les nuages, le soleil tape très fort. On ne s’est rendu compte de rien et on a fini brûlé.

Bobo Chacha :

Petite coupure avec un coquillage sur la plage « La ratonera » dès le 1er jour. Chacha aura très peur de la séance désinfection mais finalement, après quelques larmes, il se laissera faire sans trop de problème, en jouant à la console.

Nos petites victoires

  • observer 6 requins agglutinés les uns contre les autres pour se réchauffer
  • prendre un bon repas sur le bateau pour maman (les plateaux repas de papa et Chacha ont été emportés à l’hôtel car pas d’appétit)
  • personnel sympathique (heureusement)
  • voir plein d’otaries jouer dans l’eau et sur la plage de Mosquera
  • observer des bébés otaries dont un qui venait de naître
  • se retrouver seul au monde sur la plage sauvage de Mosquera
  • regarder Chacha, heureux, jouer dans le sable avec Raphaël au milieu des otaries

Coin culinaire

Petit resto local – pique-nique – cuisine à l’auberge – petit déjeuner à la boulangerie du coin – crêperie – un seul restaurant assez cher

Coin Feng Shui et déco

Pas de Feng Shui aux Galapagos et pas très inspirée par la déco (on est resté figé sur les animaux et les paysages)

Variation du poids de nos sacs à dos

Plus de poids : un tapis souvenir pour la chambre de Chacha – un maillot de bain 2 pièces pour maman

Moins de poids : une petite fiole d’huile essentielle de Mélaleuca offerte à Cathy, maman crapaud.

Chacha

Ecole : lecture – écriture – dessins – coloriage – apprentissage de la géographie des îles

Jeux : jouer dans le sable – trouver des pinces de crabes – trouver des beaux coquillages – chercher des animaux (très facile) – Nintendo Switch – jouer avec Raphaël – jouer avec un autre copain dans l’auberge le dernier jour.

Humeur de Chacha : plein de tendresse pour les tortues du centre Darwin – enjoué par le terrain de jeux que propose la plage de la Ratonera – émerveillé en observant ses premières otaries – joyeux de faire la connaissance de Raphaël, un nouveau copain pour jouer – inspiré par ses constructions de sable – surpris par le nombre de moineaux attirés par le pique-nique – captivé par la nature verdoyante des îles – légèrement crispé dans le tunnel de lave car il n’y a pas de lumière – émerveillé par les tortues géantes – contrarié par l’eau froide des Grietas – gourmand en mangeant sa crêpe – contrarié durant la journée snorkeling – heureux de voir une otarie près de lui durant la traversée vers la plage Mosquera – chanceux de voir des os de baleine et un bébé otarie – content d’avoir une journée tranquille après la sortie snorkeling – excité de revoir son copain Raphaël pour un dernier repas – stupéfait d’avoir vu un fou à pieds bleus – décontracté durant la séance snorkeling à la playa Mansa avec papa – stimulé le long de la plage Tortuga Bay – plein de gratitude en voyant une étoile de mer et une otarie au moment de quitter l’île.

Missions de Chacha : continuer d’être motivé pour les devoirs (bravo, un gros effort a été fait et dans le calme) – ne pas toucher tout ce qu’il trouve – ne pas caresser les animaux

Moment d’inconfort : gêné par sa blessure au pied – déçu par la sortie snorkeling – plein de petits boutons sur le ventre et sur le dos qui partiront 3 jours après (petite réaction émotionnelle suite à la frustration de la journée snorkeling) – fatigué par les 20 km à pied du dernier jour de visite (12km à pied dont 2 km à râler en trainant des pieds, 4 km en trottinette et 4 km sur le dos de papa)

Papa

Humeur de papa : plein d’intérêt pour le centre Darwin et leur travail – captivé par les iguanes marins de la plage « la Ratonera » – enjoué de prendre de belles photos des otaries sur le port qui prennent des pauses assez drôles – amusé par les moineaux qui ne sont pas farouches – en extase devant la végétation luxuriante – en totale admiration devant les tortues géantes d’El Chato 2 (il aurait pu y rester la journée) – curieux durant la sortie snorkeling – très malade sur le bateau – abattu au moment de trainer Chacha sur la plage Mosquera – angoissé à l’idée de retourner sur le bateau alors qu’il est malade – pressé de retourner sur la terre ferme – défait pendant 24h après la sortie en bateau – plein d’admiration sur la plage de Tortuga Bay

Missions de papa : traducteur – photographe – professeur de snorkeling pour Chacha – gérer les réseaux sociaux (tant bien que mal) – faire à manger – guide (maman n’a pas le sens de l’orientation) – faire le Macgyver au quotidien – corriger les articles de maman – jouer avec Chacha dans l’eau (maman trop frileuse).

Moment d’inconfort : malade lors de la sortie snorkeling – malade encore 24h après la journée snorkeling (sûrement une déshydratation)

Maman

Yoga : 3 séances

Humeur de maman : effarée par le nombre de fois où l’on a dû montrer nos résultats du test Covid pour entrer sur l’île (9 fois pour rappel) – transportée par la beauté du coqui-sable de la plage « la Ratonera » – pleine d’affection pour les animaux du port – envieuse de caresser une otarie tellement c’est chou (mais non, je ne l’a pas fait rassurez-vous !) – heureuse de partager une journée avec la famille crapaud-voyageur – pas très intéressée par la visite des tunnels de lave – sceptique au début de la visite des tortues d’El Chato 2 les voyants dans des parcs clôturés puis contente de constater par elle-même que les tortues sont effectivement en liberté car elles sont libres de passer sous les fils barbelés (même les plus grosses y arrivent) – fâchée et frustrée durant la sortie snorkeling dû au manque de professionnalisme de l’équipe Skark Bay – frigorifiée sur le bateau et dans l’eau – mal à l’aise dans sa combinaison intégrale de snorkeling – chagrinée de voir Chacha pleurer dans l’eau gelée – émue de voir une otarie suivre Chacha dans l’eau comme pour le rassurer – émerveillée par la plage Mosquera et ses bébés otaries – comblée d’observer un fou à pieds bleus – vivifiée par les 20 km de marche du dernier jour de visite sur l’île – charmée par la plage de Tortuga Bay et ses animaux (un peu moins charmée par la playa Mansa) – stupéfaite d’avoir vu une belle et grosse étoile de mer durant nos derniers instants sur l’île (on espérait tellement en voir une avec Chacha)

Missions de maman : écrire les articles du blog – chercher les activités à faire – faire l’école à Chacha – faire les valises – soigner papa – envoyer des messages tous les jours à mamie Portugal pour la rassurer.

Moment d’inconfort : se retrouver les yeux tout gonflés à cause d’un coup de soleil – se sentir coincée dans une combinaison intégrale de snorkeling – voir papa malade sur le bateau – gérer 5h de bateau à être ballotée au froid et espérer ne pas être malade (ouf, mission réussie)

Conversations et remerciements

Merci à la famille « crapaud-voyageur » pour leur belle compagnie durant ce séjour. C’est une famille de voyageur qui font également un tour du monde durant une année. Ils ont commencé le voyage fin septembre en Polynésie française. Ils nous ont donné plein d’astuces voyage, on a passé de très bon moment en leur présence et Chacha a adoré jouer avec leur fils, Raphaël.

Lors de notre dernière soirée à l’auberge, nous avons rencontré une autre famille française qui sont en voyage depuis novembre 2019. Ils ont sillonné l’Amérique du Sud en camping car et sont restés confinés au Chili. Ils ont vendu récemment leur véhicule et sont venus voyager en Equateur. Chacha a immédiatement sympathisé avec leur fils et nous, nous avons adoré discuter avec les parents et la grande sœur. Ce fut encore une belle rencontre.

Les tops

  • les animaux présents sur le marché des pêcheurs (pas une journée passée sans aller voir les iguanes marins, les pélicans et les otaries qui font la sieste sur les bancs)
  • la plage « la Ratonera » et son coqui-sable
  • l’île Mosquera et ses bébés otaries
  • les tortues géantes
  • les oiseaux qui ne s’envole pas lorsque l’on passe juste à côté d’eux (très surprenant la première fois)
  • se rendre compte définitivement que les activités nautiques ne sont pas faites pour nous !!!!

Les flops

  • organisation de la journée snorkeling avec Shark Bay
  • mal de mer de papa
  • l’eau froide

Bon à savoir

Voyager pour des débutants comme nous : facile

Voyager avec un enfant : très facile (juste faire attention au soleil et au mal de mer si vous prévoyez des sorties bateau) – prévoir également des combinaisons de snorkeling si les enfants ont moins de 6 ans car c’est apparemment difficile à trouver.

La Langues : espagnol – anglais durant les expéditions

Monnaie : dollars US

Moyens de paiement : très compliqué de payer avec la carte bancaire (toujours une bonne excuse pour payer en cash « la machine ne marche pas » « le patron n’est pas là et on ne peut pas faire fonctionner la machine ») Bref, le cash est de rigueur sur l’île avec 3 dollars de frais à chaque retrait limité à 200 dollars.

Décalage horaire : 8h avec la Suisse durant l’heure d’été

Le tourisme (période COVID ) : pas énormément de touristes mais c’est la destination où nous y avons vu le plus de touristes internationaux.

Les routes : trottoirs pas toujours en bonne état – parfois en terre battue – beaucoup de travaux – attention aux bouches d’égouts non bouchées – slalomer parfois entre les crottes de chiens sur le trottoir – pas de priorité accordée aux piétons – klaxon facile

Sécurité : très bonne

Climat : nuageux – brumisation de pluie quotidiennes et passagères – température entre 17 et 25 degrés

Les eaux : océan pacifique très froid

Ecologie : propre et très protégé de part son statue de réserve naturelle – les accès aux sites touristiques sont strictement règlementés pour préserver la nature.

Coût de la vie : les billets d’avion et les taxes d’entrées sont chères mais le coût de la vie sur l’île est abordable

Coin COVID

Règles sanitaires : masque – distanciation sociale – désinfection des mains – prise de température à l’aéroport et à l’hôtel

Formalité d’entrée : test PCR négatif de moins de 96 heures avant l’heure d’embarquement et uniquement pour les majeurs

Conséquences économiques : beaucoup d’hôtels et restaurants fermés

Moments inoubliables

Les formalités d’entrée aux Galapagos – nos coups de soleil mémorable sur l’île et l’utilisation de nos précieuses huiles essentielles pour nous soulager – la petite tête trop chou des otaries qu’on a envie de câliner toute la journée – les iguanes marins en train de nager et vider leur narine de l’eau de mer une fois sur la terre ferme – le mal de mer de papa et on peut affirmer qu’il n’est pas prêt de retourner sur un bateau de sitôt – finalement j’ai envie de dire que tout est inoubliable sur cette île !!!

Vivre ici

Oui :

Non : à l’unanimité car on s’est senti un peu trop isolé tout de même !

Budget

8 jours pour 3 personnes (2 adultes et 1 enfant)

Frais obligatoires (taxes d’entrées et visas) : 270 euros

Hébergement : 290 euros

Nourritures : 266 euros

Transport : 78 euros

Activités : 358 euros

Test Covid : 140 euros

Coût total du séjour : 1402 euros

En sus, coût des vols internes pour toute la famille aller-retour : 1009 euros + 110 euros de frais pour vol flexible

Coût totale du séjour pour toute la famille avec les vols internes inclus : 2521 euros (315 euros par jour / 105 euros par jour par personne)

Phrases mythiques de Chacha

Maman : Est-ce que tu veux manger ton jaune d’œuf ?

Chacha : oui, mais je sais que tu adores ça et vu que c’est la fête des mamans Emeline aujourd’hui (sainte Emeline le 27 octobre) et ben je te l’offre parce que t’es la meilleure maman du monde !

Maman : oh, merci mon Chacha, t’es trop un amour !

Quelle parenthèse enchantée cette île de Santa Cruz !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s